Univers de la Bible

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home Les traductions de la Bible Principes de traduction

Quels choix de traduction pour aujourd'hui?

Envoyer Imprimer

Traduction littérale et traduction dynamique

Chaque langue a son «génie», sa manière de dire les choses, et c’est ce qui rend difficile l’acte de traduire. Deux grands catégories de versions de la Bible sont repérables actuellement, correspondant à deux principes de traduction différents.

  • Les versions à correspondance formelle ou littérales : on cherche à laisser voir dans la langue réceptrice la manière dont la chose est dite dans l’original. En d’autres termes, on reste le plus proche possible du texte source.
  • Les versions à équivalence dynamique ou fonctionnelle : on cherche à rendre le sens original en s’affranchissant des correspondances formelles et en essayant de produire les mêmes impressions et réactions que le texte original auprès du lecteur. En d’autres termes, on dissocie le contenu de la forme de la langue d’origine et on le transpose dans la forme de la langue cible.

Exemples

1. Exemple banal

Comment traduire «Il fait beau» du français à l'anglais?

En français :

il-fait-beau
Il fait beau


Il fait beau

Qui fait?... Le temps... Ce n’est pas dit, mais tout le monde comprend... Mais le temps ne «fait» rien... Il ne «fait» pas beau... Il «est» beau.
La traduction mot à mot risque d'être incompréhensible mais jusqu'où privilégier le sens plutôt que la structure originale?

En anglais :

Traduction mot à mot Traduction littérale  Traduction dynamique Traduction paraphrasée 
It’s making beautiful The weather is nice  The sky is blue and the sun is shining

Le mot à mot est incompréhensible... mais trop paraphraser perturbe par la pensée propre du traducteur

2. Exemple appliqué

Une parole de Jésus Christ dans l'Evangile de saint Matthieu chapitre 6 verset 33,
dans une traduction dynamique (Bible en Français Courant) «Préoccupez-vous d’abord du Royaume de Dieu et de la vie juste qu’il demande»
dans une traduction plus littérale (Bible Segond 21) «Cherchez d'abord le royaume et la justice de Dieu»

La traduction dynamique est plus facile à suivre mais de ce fait elle limite aussi le sens. Ici on pourrait aussi penser à la justice que Dieu nous donne, pas seulement à celle qu’il attend de nous.

3. Exemple appliqué

une parole de saint Jean dans sa 1ère lettre au chapitre 5 et au verset 6,
dans une traduction dynamique (Bible du Semeur) «Celui qui est venu par l’eau et par le sang, c’est bien Jésus-Christ : il n’est pas passé seulement par l’eau du baptême, mais outre le baptême, il est passé par la mort en versant son sang.»
dans une traduction plus littérale (Bible Segond 21) «C'est lui, Jésus-Christ, qui est venu à travers l'eau et le sang; non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et le sang.» (traduction similaire dans la Nouvelle Bible Segond)

Là aussi, la traduction dynamique est plus explicite mais elle restreint le sens donné à l’eau...

Entre «littérale» et «dynamique», les deux écoles de traduction ont leurs atouts

  • La «traduction littérale» restera aussi proche de l'original que possible pour une plus grande ouverture aux différentes interprétations du texte.
  • La «traduction dynamique» sera plus explicite en s'aventurant plus loin dans l'interprétation. Elle privilégie le sens du texte par rapport à sa structure originale.